Routine de sportive pour actrice

The Renewal |
Le blog

“Les idées qui bouleversent le monde marchent à pas de colombes”

24 Janvier 2022

Mettre en place une routine de sportive pour actrice

Mastermind | 22/01/2022 x Anais J

Toutes nos expériences passées aident à construire celles à venir. 

Il y a quelques années, j’ai vu un spectacle au théâtre : “Celui qui tombe”.
Puis, quelques temps après un autre, “La grenouille avait raison”.

Ces performances entre le cirque et le jeu m’ont tout de suite fait reconsidérer la place que je donnais à mon corps en tant qu’actrice. La physicalité m’a toujours intéressé mais à ce moment là, elle prenait une autre dimension dans ma tête. J’étais en 1ère année au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD) et je décide alors de faire une pause pour partir l’année scolaire suivante dans une école de cirque, en Angleterre.

Je me retrouve donc là-bas, sans savoir parler anglais et sans aucune connaissance en art du cirque.

Mais ces artistes me fascinent. Leur discipline. Leur exigence. Que je n’ai pas.

Pourquoi je parle de ça ? 

Parce que je les ai vu à l’œuvre.
Observatrice de leurs pratiques respectives, de leurs échauffements, de leurs inventivité constante et inépuisable.
J’ai vu l’effet de la régularité de l’entrainement sur leurs corps qui se structuraient et prenaient en puissance.
L’effet de la régularité de la création sur leur imagination qui devenait de plus en plus rapide à convoquer.
J’ai vu l’effet de leurs routines quotidiennes sur les artistes qu’ils sont devenus.  

Et pourtant, à ce moment là. Je suis seulement dans le constat.

Jusqu’à aujourd’hui, j’ai constaté.
Même si je le sais,
On le sait, non ?
Qu’être actrice demande la même rigueur.
Être acteur demande de la discipline.
Mais on l’est de temps en temps discipliné, et on la repousse souvent à plus tard, cette qualité, pour la prochaine fois, à l’occasion, ou à jamais. Parce que ces petits changements de l’effet cumulé ne sont pas aussi visible que ça. Finalement, est-ce que vraiment c’est aussi utile de se prendre la tête avec ta “discipline” comme un sportif qui doit quantifier ses résultats ?
Et puis, en étant artiste, tout est une question de subjectivité, alors à quoi bon, de toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde, n’est-ce pas ?  😉

Mais la question, c’est : quel genre d’artiste TOI, tu veux être ?

Dans l’école de cirque, tous les jours, tous les matins de la semaine, sans exception, du lundi au vendredi, on commençait par 45 min d’échauffement. Burpees, pull ups, plank, macarena etc. La journée commençait à peine que mon corps voulait déjà se faire la malle. On enchaînait ensuite la semaine avec le même niveau d’intensité : jonglage, acrobatie, trapèze fixe ou autre selon les spécialités de chacun, cours collectifs : danse, barre au sol, tumbling, renforcement musculaire et cours d’anatomie.

De septembre novembre : j’ai souffert. Mon corps était courbaturé sans cesse. Raide. Douloureux.

Mi-novembre : Je commence à voir et comprendre que je prends en masse musculaire, de plus en plus rapidement et ça devient visible

En décembre : Je sens qu’à chaque sollicitation de mon corps : je prends du muscle.

Pourquoi je raconte tout ça ? 

Mon métabolisme changeait.
Tout ce que j’avalais était maintenant brulé et transformé en masse musculaire de manière automatique, mis au service de ce nouveau corps, dédié au sport.

J’avais des abdos en aciers, des cuisses puissantes, des trapèzes imposants et des biceps à faire rougir les bodybuilders. Mon corps s’était sculpté pour répondre aux exigences de ma nouvelle activité. 
Plusieurs années passent, je ne fais plus de cirque mais je reste active physiquement, j’entretiens ce qui a été mis et place et à un moment donné, BIM ! COVID 19, le confinement arrive : arrêt drastique de toute activité physique. Rien d’apparent pour l’instant. Pas très grave. Pas la peine de s’alarmer.

Mais après 4 mois, subitement, mon métabolisme change, de nouveau : Tout ce que j’avale se transforme à présent en masse graisseuse.

Où est-ce que je veux en venir ?

Tout est une question de discipline et de régularité pour pouvoir se créer un – métabolisme – d’actrice.

Certes, au début, ça demandera des efforts réels et conscients

Qui au fil du temps, se transformeront naturellement et ne nécessiteront plus d’autant de force pour continuer à porter leurs fruits

Mais simplement d’alimenter une routine spécifique prédéfinie.

> En tant qu’Actrices, on a besoin de travailler QUOTIDIENNEMENT les fondamentaux, les outils propres à notre métier pour avoir une base créatrice solide sur laquelle on peut ensuite bâtir.

L’école de cirque, c’était il y a déjà plusieurs années.
Là, maintenant, il est temps d’arrêter de constater les choses ou de se souvenir mais d’assembler ces éléments de vie et commencé à agir.
C’est à dire ?
Construire cette routine qui va permettre de devenir l’actrice rêvée et arrêter de subir son manque de discipline.
Tout est une question de décision à prendre, maintenant et à tenir.

Donc, les questions à se poser sont :

Est-ce que je suis là ou je veux être ?
Est-ce que je suis l’actrice que je veux être ?

Le seul moyen de répondre oui à ces deux questions est de passer à l’action et de commencer à faire des choses concrètes. En créant par soi-même les circonstances adéquates à ses désirs plutôt que d’attendre désespérément qu’on le fasse pour nous. 

Parce que 100% de motivation multiplié par 0% d’action = 0% résultats, tout simplement. 

On est des actrices, des acteurs, on est censés agir, acter ! Pas rester là, passifs et regarder nos vie dictées par autrui.

>> OBJECTIF : Création d’une routine pour se muscler en tant qu’actrice

Je me demande alors : au quotidien, de quoi j’ai besoin pour être une actrice de haut niveau ?
De quoi je manque ? Qu’est ce que je dois améliorer ? Qu’est-ce que je dois arrêter ou commencer de faire ?

Pour l’instant, m’arrive en tête une liste non-exhaustive.

D’éléments qui vont me servir à mettre en place cette routine que j’ai décidé d’aborder de cette manière : 

Des actions quotidiennes effectuées le matin au réveil et le soir en me couchant principalement, histoire de pouvoir tenir tout ça sur le long terme.

>> Créer une habitude. 

Si vous avez besoin d’un lieu pour commencer à créer une constance dans votre pratique artistique et pouvoir entrainer régulièrement votre créativité, vous pouvez prendre part à notre espace d’entrainement au >> labo-training hebdomadaire. << 

5 mois d’essais, de janvier à mai
> du 22/01 au 22/05 – 2022.

Plan d’action ( modulable – modifiable – ajustable )

CHAQUE MATIN :
> 15 min // méditation
> 10 min // +focus rêve 
> 10 min // +focus sur le “score”, j’en parlerai plus tard.
> Diction / Visage
> Lecture Business
> Apprendre un texte
> Danser, chanter, gratter, courir, roller skater, objectif : libérer, endorphine.

DANS LA JOURNEE :
> Au moins 1 action créative par jours et/ou une interaction avec un.e artiste qui m’inspire.

TOUS LES SOIRS :
> Lecture sur l’acting  / l’art.
Visu avant dodo : table d’acteurs

HEBDOMADAIREMENT :
1x film classique

Visée : Technicité, inventivité, culture, confiance en soi, réseau pro, travail de textes.

To be continued…

Autres articles: 
Nos pas de colombes
Bouge-toi

Newsletter ↓

Liens utiles :

Pour plus d’informations,
n’hésitez pas à nous contacter :

Email | the-renewal@outlook.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *