Cate Blanchett, Vimala & Renewal

Notes d’aujourd’hui 16 mai 2023

Hier 15 mai 2023, 

Cate Blanchett 

Deux films, performance acrobatique, un salto arrière grand écart retour sur poutre. 

Bob Dylan (I’m not here) + Carol dans une même journée > Une mise en PLS par l’interprète qu’elle est.

Puis la voir genre – en vrai – l’entendre – parler – relativiser et frissonner dans un même souffle et se dire :

Cate, en fait, ça peut être la voisine, ça peut être toi, ça peut être moi, ce qui nous différencie d’elle ? Le travail. 

L’obsession magnifique pour son travail, pour l’art.

Parce que c’est clairement des oeuvres d’art qui sortent de sa palette, 

Alors, qu’est-ce qu’on attend, nous ? Q’est-ce qui nous arrête ?

On a qu’une chose à faire pour un jour se retrouver on the set with Cate.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid

Et puis,

Aujourd’hui 16 mai 2023, premier lieu pour Renewal validé, après 1 mois d’attente suivant la visite,

 après 7 mois sans appart, des dizaines de visites, beaucoup d’espoir échoués, la peur de re-rêver, se relever, réinjecter de la volonter de l’envie, ne plus être soutenue, naviguer seule, douter, abandonner, réessayer, se rappeler pourquoi, voir des films de rappels des artistes avec qui tu veux travailler, se relever et alors, pas parfois, souvent, à ce moment là que tu tiens bon le cap de ta décision, les astres s’alignent et tes ambitions se réalisent.

Quand même,

J’ai trouvé ce lieu, après un abandon de plusieurs semaine, (mois?) en sortant de la loufoquerie de Vimala Pons, le périmètre de Denver, le 20 avril dernier, ça m’a boosté en mode “Bordel, il me faut mon atelier, pour travailler le jonglage le cirque, le jeu m’entrainer” C’est pas possible que je passe à côté de ça dans ma vie, de cet effort là au moins d’avoir essayé ! Non, non il ne faut vraiment pas abandonner, c’est là, ça arrive, ne rien lâcher. Le soir même, sur leboncoin, bim première annonce que je vois, l’endroit idéal pour commencer ! le lieu qui va matérialiser pour la première fois ce projet. Du concret ! 

Alors thanks Vimala ! 

Pour le carburant,

Pour la fougue inarrêtable, 

Le rire et la joie

On en a bien besoin en ce moment,

Chapeau bas !

 

Newsletter ↓

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *